Que savoir des coupe-faim interdits en France ?

coupe faim puissant interdit en france
Rate this post

Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreux produits de perte de poids qui peuvent être efficaces dans la lutte contre l’obésité. Cependant, certains de ces produits peuvent causer des problèmes de santé bien plus graves que la maladie qu’ils sont censés traiter. Afin de protéger les citoyens français, l’ANSM a interdit l’importation, la vente et l’utilisation de ces produits amaigrissants en France. Nous parlerons dans cet article de ces coupe-faim qui ont été interdits en France.

Les coupe-faim : de quoi s’agit-il et quand les utilise-t-on ?

Les coupe-faim, comme leur nom l’indique, sont des stimulants de l’appétit. Ils sont pour la plupart des amphétamines. Ce sont des compléments alimentaires qui suppriment l’appétit. Leurs principaux ingrédients sont le chrome et le zinc, et ils sont également riches en fibres alimentaires, qui peuvent se dilater jusqu’à 200 fois. Cela signifie qu’il est facile de remplir rapidement votre estomac, ce qui déclenche des signaux isomériques dans votre corps permettant de vous éviter d’avoir vite faim.

Par conséquent, ils réduisent de manière drastique la quantité de nourriture que vous consommez. Cela corrige les déséquilibres hormonaux et réduit considérablement le nombre de calories qui entrent dans votre corps. Pas étonnant qu’on les trouve souvent dans les produits d’amaigrissement.

Ils sont souvent utilisés pour lutter contre l’obésité et le surpoids. Ils se présentent sous différentes formes (inhalateurs, gélules, poudre, comprimés à croquer) et sont pris avant les repas. Bien que disponibles sous forme de médicaments génériques, l’utilisation des coupe-faim subit une réglementation en France comme dans plusieurs autres pays.

Lire  Que savoir sur le catalogue de maquillage Agnès B ?

Pourquoi la consommation des coupe-faim est-elle interdite en France ?

Les coupe-faim sont, bien entendu, principalement des compléments alimentaires. Cependant, ils sont aussi très puissants, agissant comme des drogues dans le corps, et leurs effets secondaires sont souvent énormes. C’est pourquoi certaines marques contenant ces puissants coupe-faim sont interdites par la loi française.

Plusieurs études de pharmacovigilance réalisées ont montré que la fenfluramine provoque une hypertension pulmonaire chez les patients qui l’utilisent pendant plus de trois mois. En outre, plusieurs décès sont survenus aux États-Unis ainsi qu’en Europe avec d’autres doses de sibutramine. L’Agence française du médicament a donc interdit la vente de certains d’entre eux en France pour protéger la santé des consommateurs.

coupe faim puissant interdit en france

Quels coupe-faim ne sont-ils pas autorisés en France ?

L’Agence française de sécurité du médicament émet régulièrement des alertes sur les médicaments dangereux afin d’assurer la sécurité et la protection des patients. Cette liste comprend des médicaments amincissants, notamment des coupe-faim efficaces, mais dangereux comme le garcinia candbogia, le konjac, et le sibutramine, qui ne doivent être utilisés en aucun cas.

Les suppresseurs d’appétit interdits en France comprennent : les gélules best life, la phénylpropanolamine qui a été interdite en 2001 pour des problèmes cardiovasculaires et le médiator qui a été interdit en 2009 pour cause de maladie cardiaque et d’hypertension artérielle. On retrouve également le Sibutral, la dexfenfluramine qui a été interdite en 1997 en raison de graves problèmes cardiaques, le Venom Hyperdrive 3.0 et l’Acomplia. Les coupe-faim Sibutral, gélules best life et Venom Hyperdrive 3.0 sont liés à la sibutramine, qui a causé deux décès en Italie.

Lire  Prendre du collagène marin : les éventuels dangers qui en découlent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *