Comment la rétinite pigmentaire se présente-t-elle ?

rétinite pigmentaire
Rate this post

La rétinite pigmentaire est un groupe de maladies génétiques de la rétine dans lesquelles les cellules photo-réceptrices meurent progressivement. Les conséquences sont la cécité nocturne, la vision en tunnel, la diminution de l’acuité visuelle et même la cécité. Il n’existe actuellement aucun remède contre la rétinite pigmentaire. Cependant, des aides visuelles, des lunettes de protection UV ainsi qu’une formation à l’orientation et à la mobilité peuvent offrir une aide pour la vie quotidienne. Lisez tout ce que vous devez savoir sur la rétinite pigmentaire.

Comment se développe la rétinite pigmentaire ?

La rétine de l’œil humain compte environ 125 millions de cellules sensorielles sensibles à la lumière. La plupart d’entre eux, 120 millions, sont des bâtonnets, 5 millions sont des cônes. Leur travail consiste à capter des signaux lumineux et à les convertir en impulsions électriques. Ceux-ci sont ensuite transportés via le nerf optique jusqu’au cerveau, où l’image vue est finalement générée.

Les bâtonnets sont allongés et étroits et sont principalement situés sur le bord de la rétine. Ils sont chargés de voir la lumière et l’obscurité. Puisqu’ils réagissent déjà à peu de lumière, les gens peuvent aussi voir quelque chose au crépuscule et dans l’obscurité. Cependant, ils ne permettent qu’une vision en noir et blanc.

Les cônes, quant à eux, sont en forme de cône et sont principalement situés au centre de la rétine, la tache dite jaune (macula). Ils permettent la reconnaissance des couleurs et une vision nette et ne sont activés que sous une lumière plus vive. Grâce à leur aide, l’homme est capable de percevoir le monde dans ses différentes couleurs au cours de la journée. Il existe trois types de cônes  : les cônes rouges, verts et bleus, qui convertissent les différentes longueurs d’onde de la lumière.

Lire  Appendice xiphoïde : symptômes, causes et traitement

Dans le cas de la rétinite pigmentaire, un défaut génétique entraîne un trouble métabolique dans l’organe visuel, par exemple, et les cellules sensorielles meurent alors progressivement. Les bâtonnets sont généralement touchés en premier, puis les cônes meurent également. En conséquence, la vue des personnes touchées diminue de plus en plus. D’abord, ils ont de graves problèmes de vision au crépuscule, puis le champ de vision du patient se rétrécit jusqu’à ce qu’au bout d’un certain temps, ils ne voient qu’une petite partie au centre ou ils deviennent aveugles.

Qu’est-ce qui cause la maladie des yeux ?

La rétinite pigmentaire est causée par un défaut génétique. Celle-ci peut avoir été héritée des parents ou s’être formée spontanément chez la personne atteinte.

La science a maintenant identifié plus de 57 gènes qui peuvent déclencher la rétinite pigmentaire par mutation. Les chercheurs ont déjà découvert plus de 100 mutations différentes dans l’un d’entre eux, le gène dit de la rhodopsine. Une modification de ces gènes correspond à de graves conséquences pour les photorécepteurs de la rétine. La mutation génétique peut provoquer, par exemple, un trouble métabolique et l’accumulation de certaines substances dans les cellules de la rétine ou la production d’une protéine qui endommage les cellules.

De plus, le déroulement du processus visuel peut être altéré par des protéines mal formées, les cellules visuelles ne peuvent plus remplir correctement leur fonction. Diverses réactions en chaîne nocives provoquent la mort des photorécepteurs.

rétinite pigmentaire

Comment traiter cette maladie des yeux ?

Jusqu’à présent, aucun traitement n’a été présenté comme capable d’éliminer la rétine pigmentaire. Tout ce que vous pouvez faire si vous souffrez de cette maladie est de prendre certaines précautions afin d’inhiber sa progression. Pour ce faire, vous pouvez porter des verres qui vous protégeront des UV dégagés par la lumière ou le soleil. Vous pouvez également porter des verres grossissants et correcteurs à la fois. Pour connaître plus de moyens préventifs, veuillez vous rapprocher de votre ophtalmologiste.

Lire  Que savoir des coupe-faim interdits en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *